Patrimoine religieux pour le climat

Patrimoine religieux pour le climat

Retour à la liste des projets
Objectif


Des centaines d'immeubles issus du patrimoine religieux québécois sont aujourd'hui à risque de vacance et d'abandon. Saisissons ensemble l'opportunité de les transformer en alliant la conservation des bâtiments historiques et le développement durable des collectivités.

L'objectif du projet Valoriser les bâtiments existants, phase II: Patrimoine religieux pour le climat est d'activer les capacités locales d'action environnementale en reliant l'enjeu global de la lutte aux changements climatiques aux enjeux locaux, sur lesquels les professionels et les citoyens peuvent agir. 

APPEL À PROJETS

Vous êtes impliqué dans un projet visant à sauvegarder et convertir une église, un presbytère, un couvent ?

Écobâtiment propose douze (12) accompagnements de 175 heures de services-conseils assortis d’une aide financière correspondant à 66 % des frais d’honoraires pour contribuer aux étapes d’avant-projet menant à la requalification des bâtiments issus du patrimoine religieux : 

  • Consultations publiques portant sur la vocation à donner à un immeuble et les besoins de la communauté
  • Études de potentiel portant sur les vocations envisageables, l’aménagement du bâtiment et du site (avec ou sans agrandissement), les quantums possibles (densité, ratio, programme sommaire)
  • Études de faisabilité portant les grands enjeux du projet et sa faisabilité technique (patrimoniaux, urbains, réglementaires, constructifs etc.) et économique
  • Élaboration d’un programme fonctionnel et technique
  • Études et conseils en efficacité énergétiques
  • Études et conseils portant sur la transformation écologique des bâtiments historiques
  • Accompagnement dans les recherches de subventions existantes en matière de patrimoine
  • Accompagnement pour l’acceptabilité du projet auprès des autorités compétentes en patrimoine

Un projet alliant patrimoine et environnement, sous la direction de Marie-Chantal Croft, architecte émérite.

Téléchargez le formulaire d’appel à projets en cliquant ici!

Les propositions doivent nous parvenir avant le vendredi 2 juillet 16:00. 

À moins d'empêchement majeur, le jury qui décidera des projets retenus pour un accompagnement se tiendra le lundi 5 juillet et les candidats retenus seront contactés dans la semaine du 12 juillet.

-----

La requalification des bâtiments historiques occasionne des retombées positives sur le plan environnemental et culturel. Elle présente aussi des bénéfices tangibles et immédiats pour la communauté, dont la pérennité des lieux de mémoire, l'animation urbaine et la participation citoyenne. Écobâtiment estime qu'activer ces synergies en misant sur la transformation des bâtiments religieux constitue un levier puissant et emballant à mettre au service de la lutte aux changements climatiques et du développement urbain et villageois durable.

Le projet Patrimoine religieux pour le climat bénéficie d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Action-Climat Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030

Le programme Action-Climat Québec vise l’émergence de solutions de lutte contre les changements climatiques provenant des communautés et s’appuyant sur l’implication citoyenne, sur l’implication des organisations et sur le renforcement des capacités.

Description

 

Lors de la première phase du projet Valoriser les bâtiments existants, Écobâtiment a exposé la pertinence de miser sur la conservation des milieux bâtis existants comme stratégie de lutte aux changements climatiques en développant un argumentaire sur trois axes; la performance énergétique des bâtiments, l'empreinte carbone du cycle de vie complet des immeubles et le rôle de la localisation des bâtiments dans les émissions des GES relatives à la mobilité des biens et des personnes.

La suite consiste à mener une initiative plus ambitieuse encore portant spécifiquement sur la conservation des bâtiments historiques et religieux. Le projet Patrimoine religieux pour le climat consiste à:

  • Miser sur la préoccupation actuelle pour le destin des bâtiments historiques et religieux pour exposer les enjeux communs à la préservation des milieux bâtis et à la réduction des émissions de GES dans le secteur du bâtiment;
  • Proposer des accompagnements techniques assortis d'une aide financière pour initier ou faire progresser la requalification de bâtiments historiques, améliorant ainsi le rendement carbone des immeubles et des communautés concernés;
  • Réaliser des analyses de cycle de vie sur les bâtiments retenus, en misant sur des immeubles chers aux collectivités, pour démontrer, à l'aide de données scientifiques originales, la pertinence de valoriser les bâtiments existants dans la lutte aux changements climatiques;
  • Créer des synergies durables entre les efforts de conservation de l'environnement et du patrimoine bâti au Québec
  • Inculquer la pensée "cycle de vie" dans l'approche de gestion immobilière des organisations.


La préservation, la restauration et l'exploitation dans le respect de sa dimension culturelle, du patrimoine urbain, rural et architectural, vont dans le sens d'une utilisation durable des ressources naturelles et des réalisations humaines. 

- Conférence des Nations Unies sur les établissements humains (Habitat II)

Les valeurs sociales et culturelles des bâtiments historiques sont des ressources non renouvelables.
- Lieux patrimoniaux du Canada

Selon le regroupement Lieux patrimoniaux du Canada, "plus de 20 % des édifices patrimoniaux du Canada ont été détruits à ce jour, une perte équivalant à l'élimination d'environ 60 campus universitaires". 

---

Lors de la phase I, l'équipe a publié le livre Valoriser les bâtiments existants qui explore les retombées écologiques, sociales et économiques de la construction au Québec et met en évidence les avantages de valoriser les bâtiments existants comme stratégie de développement durable.

 

Partenaires
  • Gouvernement du Québec